Les faits marquants en 2022

Février 2022 – Protocole de coopération AFA – CICC/FRR

De par leurs missions respectives, l’AFA (Agence française anticorruption) et l'AnAFe contribuent à la prévention des conflits d’intérêts, de la corruption et de la fraude. Leur coopération apparaît comme une condition nécessaire au renforcement de la lutte contre les atteintes à la probité.

Le protocole de coopération signé le 1er février 2022 par les deux organisations est centré sur la FRR et permet d’assurer :

  • un partage de méthodologie et d’expertise technique ainsi que des actions communes de sensibilisation et de formation auprès des parties prenantes de la FRR ;
  • l’échange d’informations opérationnelles visant à renforcer la sécurisation des modalités d’audit s’agissant des dispositifs de prévention de la corruption.

Ce protocole traduit une volonté forte de coordonner les compétences nationales pour contribuer à la protection des intérêts financiers de l’Union européenne et de la France.

 

Avril 2022 – Comité de gouvernance informatique

Un comité de gouvernance informatique (CGI) a été créé à l'AnAFe.

Ce comité a pour mission de contrôler la bonne tenue des supports de sauvegarde et d’archivage selon les règles et les bons principes en vigueur.

Le CGI est également compétent pour maintenir une réflexion sur l’accompagnement au numérique de l'AnAFe notamment dans le domaine de développements de nouveaux outils informatiques, de l’automatisation des processus, des formations, des équipements etc.

Ce nouveau comité est composé des membres du CODIR et des chefs de projets informatiques. Il se réunit 2 fois par an en juin et décembre.

 

Août 2022 – Aménagement spatial de l'AnAFe

Concomitamment à la réorganisation de l'AnAFe réalisée en 2021, des ergonomes du ministère avaient été sollicités sur les questions de qualité de vie au travail pour engager une réflexion sur l’aménagement des espaces et poste de travail, fondée sur le collectif et la consultation des personnels.

Le groupe de travail ad hoc avaient émis différents principes : avoir une meilleure lisibilité de l’espace avec une meilleure organisation spatiale des départements créés, envisager des espaces collectifs à usages différenciés comme des bureaux de passage, des salles de réunion modulables et des box réservés aux échanges audio/vidéo, mettre à disposition un espace de convivialité permettant de se retrouver, d’accueillir.

C’est sur ces fondements qu’a été élaboré le nouvel aménagement spatial de l'AnAFe validé en CODIR du 25 avril et présenté pour ultimes amendements à l’ensemble du personnel par département courant du mois de mai.

Après un déménagement en juillet, des travaux réalisés tout le mois d’août, des livraisons de mobiliers jusqu’en octobre, des travaux de peinture en novembre et des poses de déco et vitrophanie en décembre, l'AnAFe a véritablement modifié son environnement privilégiant les échanges et la multiplicité des lieux et méthodes de travail.