Trier les résultats par
Afficher les extraits
Imprimer la page

Adoption définitive du projet de loi de règlement du budget 2015

Le projet de loi de règlement du budget 2015 a été adopté définitivement par l'Assemblée nationale, le 18 juillet 2016. Ce projet de loi fait état de la poursuite du rétablissement des comptes publics et de la réduction du déficit. Celui-ci s’établit à 3,6 % du produit intérieur brut (PIB), alors qu’il avait atteint 5,1 % en 2011. Après des années de hausse, le taux d’endettement est en voie de stabilisation.

 

 

Christian Eckert, le 18 juillet 2016 © Assemblée nationale

 

 

Ce rétablissement des comptes publics a été obtenu par une gestion rigoureuse des dépenses de l’ensemble des administrations publiques : ces dépenses ont progressé de seulement 0,9 % en valeur (hors crédits d’impôts), alors même que de nouvelles priorités sont apparues en cours d’année, notamment en matière de sécurité. Pour la deuxième année consécutive, la progression est historiquement basse.

L’année 2015 a également été marquée par la poursuite de mesures d’allègement de prélèvements pour accompagner la reprise : les baisses d’impôt sur le revenu ont soutenu le pouvoir d’achat des ménages aux revenus modestes ou moyens, et les mesures en faveur des entreprises leur ont permis de retrouver les marges pour investir et pour embaucher.

Pour la première fois depuis 2000, le solde public s’améliore alors que les prélèvements obligatoires diminuent.

L’assainissement des comptes publics se poursuivra afin de ramener le déficit public à 2,7 % du PIB en 2017, et d’enclencher la baisse de l’endettement public.

Lecture définitive du projet de loi de... par Ministere_Finances

 

Sur la dépense de l'Etat

« Les faits sont là, non seulement le niveau de dépenses voté en loi de finances a été respecté, mais il a encore été réduit de 700 millions d’euros en cours d’exécution, et ce sans reports de charges supplémentaires ! La richesse de ce projet de loi, c’est aussi de vous présenter les résultats en comptabilité générale de l’Etat. Non seulement les dépenses de l’Etat sont en diminution, mais ce bon résultat s’est accompagné de l’apurement de la dette de l’Etat envers la Sécurité sociale et également d’une baisse globale des reports de charges ! »

Christian Eckert

 

 

 

 

Entre 2013 et 2016 la dépense de l'Etat se réduit de 9,4 milliards, une baisse nette, en € sonnants et trébuchants pic.twitter.com/j4Uk0T6Bjr

— Christian ECKERT (@CECKERT56) 7 juillet 2016

L’Assemblée approuve les comptes 2015. Le déficit public a une fois encore baissé, même plus que prévu. C’est incontestable. #DirectAN

— Christian ECKERT (@CECKERT56) 18 juillet 2016

Partager la page