Accueil du portailVous orienterParticulierVous êtes un particulier › Bloctel : comment faire une réclamation ?

Bloctel : comment faire une réclamation ?

10/01/2017

Depuis son lancement le 1er juin 2016, de nombreux particuliers ont inscrit leurs numéros de téléphone sur la liste Bloctel d'opposition au démarchage téléphonique, qui interdit aux professionnels d’appeler les personnes inscrites sur cette liste sous peine d’amende. Cependant, bien qu’ayant adhéré au dispositif Bloctel, certains particuliers continuent de recevoir des appels de prospection non souhaités. A quelles conditions est-il possible de déposer une réclamation ?

Comment faire une réclamation ?

Une réclamation permet d’indiquer un appel de prospection sur un numéro inscrit sur la liste d’opposition au démarchage téléphonique. Si elle est recevable, elle sera transmise aux services concernés de la direction de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF).

Les informations indispensables

Sur le site bloctel.gouv.fr, dans son espace personnel, il est nécessaire de remplir un formulaire de réclamation en indiquant certaines informations indispensables au traitement de la réclamation :

  • la date de l’appel,
  • la plage horaire de l’appel,
  • le numéro de ligne concerné,
  • le numéro de l’appelant,
  • le secteur d’activité de l’appelant .
     

Il peut être aussi nécessaire de compléter avec :

  • le nom de la société appelante,
  • son secteur d’activité,
  • l'objet de l'appel et toute autre précision utile.

Sans ces informations, la réclamation ne pourra être transmise à la DGCCRF. Elle sera néanmoins enregistrée dans les bases Bloctel en tant que signalement et pourra contribuer à améliorer le service.

Dans quels cas déposer une réclamation ?

  • La réclamation doit concerner uniquement du démarchage par appel téléphonique. Pour une réclamation concernant un SMS, la transférer au 33 700.
  • La réclamation doit concerner un numéro inscrit sur le service Bloctel depuis au moins 30 jours au moment de l’appel.
  • La réclamation doit concerner le(s) numéro(s) dont vous êtes titulaire, celui de votre conjoint, concubin, pacsé ou de vos enfants. S’agissant des ascendants, cela est possible avec leur accord exprès et écrit.
  • Le dispositif ne concerne que les numéros de consommateurs, ce qui exclut les numéros professionnels.
     

Il n'est pas possible de déposer une réclamation dans les cas suivants :

  • Je suis client de la société qui m’a appelé (opérateur téléphonique, banque, assurance, ...);
  • J’ai volontairement laissé mon numéro de téléphone à la société qui a appelé;
  • J’ai communiqué mon numéro de téléphone à une entreprise ou un service pour recevoir des devis comparatifs;
  • L’appel concernait la fourniture de journaux, de périodiques ou magazines;
  • L’appel émanait d’un institut de sondage ou d’une association à but non lucratif.
     

En chiffres

Depuis le lancement du service Bloctel le le 1er juin 2016, 2,7 millions de personnes se sont inscrites afin de se protéger du démarchage commercial. Plus de 6 millions de numéros téléphoniques ont été enregistrés.

Dans le même temps, environ 500 entreprises ont adhéré au nouveau dispositif et transmis plus de 36 000 fichiers afin d’en faire retirer les numéros protégés par Bloctel. Plus de 530 millions de numéros ont été retirés des fichiers.

Parallèlement, depuis juin 2016, Bloctel a enregistré environ 330 000 réclamations, dont 90% concernent des appels reçus sur un numéro fixe, première cible du démarchage téléphonique, la moitié d’entre eux dénonçant des pratiques de « ping call » (appels ou messages SMS, générés par des automates, qui invitent à rappeler un numéro surtaxé).

Source : DGCCRF - Communiqué de presse : Lutte contre le démarchage téléphonique : Martine Pinville va intensifier les sanctions après des premiers résultats positifs de Bloctel [PDF; 40 Ko]

 

Une intensification des contrôles de la DGCCRF

La direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a mis en œuvre un plan de contrôles systématiques des numéros les plus signalés dans le cadre du démarchage non désiré comme des « ping calls ».
Sur le fondement des plaintes des consommateurs, ses services ont déjà enquêté sur une vingtaine de numéros. 2 sanctions administratives ont été prononcées à ce jour et 2 autres sont engagées.

Cette enquête sera étendue au cours des prochaines semaines et portera notamment sur 80 autres numéros, signalés plus d’une centaine de fois par les consommateurs. Des sanctions rapides et exemplaires seront prononcées en cas de manquement.

Les entreprises qui démarchent des personnes inscrites sur la liste Bloctel encourent une amende administrative allant jusqu’à 75 000 euros. Si la pratique commerciale du démarchage est agressive, ou trompeuse au sens du code de la consommation, la sanction sera une amende pénale pouvant atteindre 1,5 millions d’euros.

 

Un annuaire des numéros surtaxés : www.infosva.org

Par ailleurs, un annuaire des numéros surtaxés a été mis en place - www.infosva.org - pour permettre à chacun d 'en vérifier l’identité et les tarifs, avant de le rappeler.

Bloctel.gouv.fr

Pour s'inscrire sur la liste d'opposition au démarchage téléphonique www.bloctel.gouv.fr 

Service Bloctel

 

Loi consommation

Les dates d'entrée en vigueur des différentes mesures de la loi Consommation du 17 mars 2014

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • ©Fotolia

    24/03/2017

    Vous avez acheté un bien et vous constatez par la suite des défauts graves qui ne résultent pas d’une erreur de manipulation de votre part ? Les vices cachés sont des défauts non visibles au moment de l’achat et qui rendent le produit impropre à l’usage auquel il est destiné ou le diminuent tellement que vous ne l’auriez pas acheté ou bien à un prix moindre. Retour sur la garantie et les modalités de sa mise en œuvre.

  • ©Phovoir

    21/03/2017

    Un arrêté publié au Journal Officiel du 24 janvier 2017 impose aux professionnels de nouvelles obligations d'affichage du prix des prestations de dépannage, de réparation, de rénovation et d’entretien dans le secteur du bâtiment et de l’équipement de la maison à partir du 1er avril 2017. Retour sur cet arrêté.

  • ©Fotolia.com

    17/03/2017

    E100, E133, E300… vous ne savez pas exactement à quoi correspond cet ensemble de lettres et numéros qui se trouvent dans les ingrédients de vos produits ? Voici nos conseils pour tout comprendre.

  • © Phovoir

    10/03/2017

    Les premières causes de mortalité chez les jeunes enfants sont dues aux accidents domestiques. L’intérieur de la maison représente le lieu principal d’accidents. Avec de la vigilance, quelques réflexes simples et du matériel adapté, il est plus facile d'éviter ces accidents. Retour sur les conseils essentiels de Santé publique France.

  • © Fotolia

    15/03/2017

    Les touristes de passage en France peuvent -  sous certaines conditions, et pour l’achat de certains produits - bénéficier d’une exonération du paiement de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA). Quels acheteurs sont concernés ? Pour quels produits ? Et quelle est la procédure à suivre ?

  • © Fotolia

    09/03/2017

    Pour simplifier vos démarches et renforcer la transparence sur les tarifs et les prestations pratiqués dans les établissements pour personnes âgées, un comparateur de prix est disponible en ligne.

Le ministère sur Twitter

Lettres d'information

Partagez cet article !