Accueil du portailVous orienterEntrepriseVous êtes une entreprise › Start-up : connaissez-vous la French Tech ?

Start-up : connaissez-vous la French Tech ?

29/12/2016

©French Tech

Lancée fin 2013, la French Tech s’adresse à tous ceux qui travaillent pour des start-up françaises, en France ou à l’étranger. Avec cette initiative, l’Etat souhaite fédérer tous les acteurs engagés autour des start-up afin de structurer la dynamique française et la faire rayonner à l’international.

La French Tech : qu’est-ce que c’est ?

La French Tech réunit tous les acteurs qui gravitent autour des start-up. Elle est portée par la mission French Tech qui travaille en lien étroit avec les directions du ministère de l’Economie et des Finances, mais aussi avec le ministère des Affaires étrangères et le Commissariat général à l’Investissement. La Caisse des dépôts, Bpifrance et Business France sont aussi associés à l’initiative French Tech.

La French Tech s’appuie sur la mise en place des métropoles, des réseaux thématiques et des hubs. Elle propose aussi différentes aides telles que le Fonds French Tech Accélération, le concours French Tech Ticket et la bourse French Tech.

Qui sont les start-up de la French Tech ?

Pour la French Tech, une start-up est « une jeune entreprise, avec une ambition mondiale à la recherche d’un modèle économique qui lui assurera une croissance forte et rapide, ou une entreprise qui a grandi avec ce modèle. » Les start-up sont vecteurs d’innovation et utilisent le numérique pour se développer ou développer leurs produits.

Toutes les start-up ont vocation à être rassemblées autour de la French Tech, et peuvent utiliser sa marque, son logo et ses codes graphiques, à condition de respecter les règles d’usage (PDF - 3Mo).

Métropoles French Tech, réseaux thématiques et hubs

Métropoles French Tech

Le 27 novembre 2013, le Gouvernement a lancé le label « Métropoles French Tech » permettant de désigner les territoires les plus favorables au développement des start-up en France. Paris et sa région sont exclus de ce label car ils représentent plus de 50 % du potentiel français de start-up et en font la « capitale » de facto. Treize territoires ont obtenu le label « Métropoles French Tech » entre 2014 et 2015.

Les 13 “Métropoles French Tech” labellisées : Aix-Marseille French Tech, Bordeaux French Tech, French Tech Brest+, French Tech Côte d'Azur, French Tech in the Alps, French Tech Montpellier, French Tech Rennes St-Malo, French Tech Toulouse, Lille's French Tech, LORnTech, Lyon French Tech, Nantes Tech, Normandy French Tech.

Réseaux thématiques French Tech

En juillet 2016, ce sont neuf réseaux thématiques French Tech qui sont créés afin de regrouper des entrepreneurs spécialisés dans le même domaine, et leur donner plus de de visibilité :

  • #HealthTech : #BioTech #MedTech #e-sante
  • #IoT #Manufacturing
  • #EdTech #Entertainment
  • #CleanTech #Mobility
  • #FinTech
  • #Security #Privacy
  • #Retail
  • #FoodTech
  • #Sports

NB : le choix des terminologies anglaises est guide par le caractère international de la portée de ces thématiques et de ces réseaux.

Hubs French Tech

Les hubs French Tech sont des zones labellisées partout dans le monde, qui ont pour objectif de favoriser l’installation de start-up à l’international et de promouvoir l’attractivité de la France auprès des entrepreneurs et investisseurs locaux.

> Voir la carte complète des Métropoles, Réseaux thématiques et Hubs de la French Tech.

Les aides aux start-up

Fonds French Tech Acceleration

Grâce au Fonds French Tech Acceleration de 200 millions d’euros, la French Tech favorise le développement d’accélérateurs de start-up, c’est-à-dire des programmes permettant aux start-up d’avoir une croissance rapide grâce à des moyens « industriels » et financiers.

Concours French Tech Ticket

Le concours French Tech Ticket a pour objectif d’attirer des entrepreneurs internationaux pour qu’ils s’installent en France. En 2015, 50 entrepreneurs ont été choisis pour obtenir le French Tech Ticket. Les lauréats de la seconde édition du concours seront bientôt connus.

Lire aussi : Entrepreneurs étrangers : une nouvelle chance de développer votre projet en France avec le French Tech Ticket

Bourse French Tech

La bourse French Tech vise à encourager les entrepreneurs innovants en favorisant leur prise de risque. La bourse peut ainsi permettre d’effectuer les premières dépenses pour rentrer sur le marché en ayant balisé les facteurs de risques et sécurisé au maximum les dimensions stratégiques du projet.

Lire aussi : Objets connectés : pourquoi la France est un acteur de poids

En savoir plus

La French Tech

Partagez cet article !

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • 20/01/2017

    Quels enjeux représente le numérique pour les très petites entreprises (TPE) et les petites et moyennes entreprises (PME) françaises ? Quelles questions faut-il se poser pour réussir sa transition numérique ? Quel est le rôle de l'Etat, du Conseil national du numérique (CNNum) et de l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) dans cette transition ? Les réponses de Sébastien Soriano, président de l'Arcep, et Mounir Mahjoubi, président du CNNum.

  • ©Phovoir.fr

    18/01/2017

    Lorsqu’une entreprise rencontre des difficultés, il lui est possible de mettre en place une activité partielle de ses salariés sous certaines conditions. L’employeur doit alors faire une demande officielle afin d’obtenir une allocation de l’Etat qui lui permettra de verser les indemnités dues aux salariés concernés.

  • © Driss Hadria

    17/01/2017

    Vous êtes dirigeant d'entreprise ou porteur de projet ? Vous avez des interrogations sur les démarches administratives, les aides financières, les services proposés par l'Etat pour les professionnels ? Le ministère de l'Economie et des Finances vous attend lors du Salon des entrepreneurs pour vous répondre et échanger avec vous.

  • © Fotolia

    18/01/2017

    Changer de banque plus facilement, rapidement et à moindre coût, cela devient possible à compter du 6 février. Si les établissements bancaires sont concernés par le nouveau dispositif d’automatisation du service d'aide à la mobilité bancaire, les entreprises, associations ou administrations émettrices de virements récurrents ou de prélèvements le sont tout autant. Un aperçu du dispositif.

  • Remise de label lors du comité de pilotage du 21 novembre 2016 © Bercy_DHS_ASalesse

    17/01/2017

    Respectivement créés en 2010 et 2012, la charte et le label « Relations fournisseur responsables » proposent un nouveau modèle de relations collaboratives entre donneurs d’ordres et fournisseurs. Celui-ci se traduit par un référentiel de bonnes pratiques qui vise à faire évoluer positivement et durablement les comportements des acteurs concernés par les relations client-fournisseur, tant privés que publics.

  • ©Fotolia.com

    12/01/2017

    Adoptée le 29 décembre 2016, la loi de finances 2017 a modifié ou créé plusieurs mesures fiscales. Tour d'horizon des principales mesures qui concernent les entreprises et les associations.

Le ministère sur Twitter

Lettres d'information

Partagez cet article !