• Facebook
  • Twitter
Suivez-nous sur les médias sociaux | Abonnez-vous aux lettres électroniques
Accueil du portailConsommation › Restauration : la mention « fait maison » est entrée en vigueur le 15 juillet 2014
Consommation

Restauration : la mention « fait maison » est entrée en vigueur le 15 juillet 2014 - 15/07/2014

Logo de la mention « fait maison »

Carole Delga, secrétaire d’Etat chargé du Commerce, de l’Artisanat, de la Consommation et de l’Economie sociale et solidaire, se félicite de l’entrée en vigueur le 15 juillet 2014 du décret d’application de la loi Consommation, relatif à la mise en place d’une mention « fait maison » dans les établissements de restauration commerciale ou de vente à emporter de plats préparés.

 

 

 

Logo de la mention « fait maison »

 

La mention « fait maison » a un double objectif : mieux informer les consommateurs et valoriser le travail des restaurateurs et leurs savoir-faire. Elle est une des mesures de la loi Consommation du 17 mars 2014.

Facile à identifier grâce à un logo aisément reproductible à la main, le mention permet de mettre en valeur les plats élaborés sur place à partir de produits bruts.

Carole Delga

« Le secteur de la restauration, de l’artisanat et du commerce de bouche représente 1 million d’emplois et 100 milliards d’euros de chiffre d’affaires. C’est également le cinquième secteur pourvoyeur d’emplois en France. Pour valoriser tous ces professionnels et renforcer l’attractivité de notre gastronomie, nous mettons en place la mention du « Fait maison », première initiative du type en Europe.

Il faut reconnaître la cuisine faite sur place, le savoir-faire et le temps qui lui a été consacré ; les promouvoir et les encourager !

Il faut aussi clarifier les différentes mentions qui figurent sur les cartes ; le consommateur ayant du mal à s’y retrouver. Le « fait maison » est une mention définie par décret, avec des règles du jeu stables et un même logo. Facile à comprendre, elle concerne tous les restaurants, de la petite table familiale de quartier, du bistrot jusqu’au très grand restaurant. »

Le « fait maison » est complémentaire avec le titre Maître-restaurateur

La mention « fait maison » est la première marche vers la valorisation globale de notre gastronomie. Garantissant un geste culinaire, elle vient compléter efficacement le titre de Maître-restaurateur, qui répond, lui, à des critères plus larges sur l'ensemble de l'établissement : produits frais et de saison, approvisionnement de proximité, qualité du cadre et du service, etc. Ces deux dispositifs sont complémentaires, ils s'inscrivent dans une dynamique de qualité et de transparence permettant de valoriser l'ensemble du secteur et de mieux informer chaque consommateur.

Une mention obligatoire pour tous les professionnels

A compter du 15 juillet 2014, la mention « fait maison » doit apparaître pour tous les plats cuisinés entièrement sur place à partir de produits bruts sur les cartes des restaurants et traiteurs. Cette mention est obligatoire pour tous les professionnels du secteur.

A partir d’une démarche volontaire, sans procédure de labellisation, la mention « fait maison » sera contrôlée à posteriori par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), dans le cadre de ses contrôles habituels des établissements. Les professionnels ont jusqu’au 1er janvier 2015 pour se mettre en conformité.

Un guide d'utilisation de la mention « fait maison » à destination des professionnels ainsi que le logo est disponible sur l'espace web dédié (rubrique Téléchargement) :

>> En savoir plus sur le « fait maison » dans l'espace dédié : www.economie.gouv.fr/fait-maison

 

Lire aussi

L'essentiel sur la loi Consommation

     

    Presse

     

    Aller plus loin

     

     

     

    Haut de page

    © Le portail de l'économie et des finances