Accueil du portailNumérique › Open data : Michel Sapin décide de la publication de 40 rapports de l’inspection générale des Finances

Open data : Michel Sapin décide de la publication de 40 rapports de l’inspection générale des Finances - 07/03/2017

Dès aujourd’hui, 40 rapports de l'inspection générale des Finances (IGF) qui n’avaient pas encore été publiés sont désormais accessibles. Les sujets concernent la plupart des secteurs de l’action publique. Cette mise en ligne s'inscrit dans une politique de promotion de l'open data et de transparence des données publiques.

 

 

 

 

 

 

Plus de 500 missions ont été menées depuis 2012 par l'Inspection générale des Finances, dont les conclusions sont rendues sous des formats variés : audits d’organismes, évaluations de politiques publiques, revues de dépenses… L’IGF a également appuyé des chantiers législatifs prioritaires ou des personnalités missionnées par le Gouvernement. Les analyses qu’elle a menées, rigoureuses et approfondies, fondées sur des informations fiabilisées, des constats de terrain et des échanges nourris avec l’ensemble des parties prenantes, sont désormais accessibles au plus grand nombre.

Accéder aux rapports

« Des analyses de l’IGF, de grande qualité et menées en toute indépendance, sont pour la première fois rendues accessibles au plus grand nombre. Transparence, enrichissement du débat… La mise en ligne de ces rapports constitue ainsi une étape importante dans la mise en œuvre de notre politique de gouvernement ouvert. »

Michel Sapin

 

Lire aussi

Open data : le code source du calculateur d'impôt bientôt en libre accès - 17/03/2016

     

     

    Étalab

    La mission Étalab fait partie de la direction interministérielle du numérique et du système d’information et de communication de l’État (DINSIC), au sein du secrétariat général pour la modernisation de l’action publique. Elle coordonne la politique d’ouverture et de partage des données publiques (« open data »), anime la plateforme d’open data data.gouv.fr et contribue, avec les administrations de l’État, à l’ouverture des données publiques et à la promotion des sciences des données.

     

     

    Lancée en septembre 2011 par huit pays, l’Open Government Partnership - OGP - rassemble aujourd’hui 65 pays membres dont la France, ainsi que des ONG et représentants de la société civile.

    Le Partenariat s’attache à promouvoir la transparence de l’action publique et la gouvernance ouverte, à renforcer l’intégrité publique et combattre la corruption, et à exploiter les nouvelles technologies et le numérique pour renforcer la gouvernance publique, promouvoir l’innovation et stimuler le progrès.

    Partagez cet article !