Suivez-nous sur les médias sociaux | Abonnez-vous aux lettres électroniques
Accueil du portail › Nouveaux accords entre la France et le Venezuela

Nouveaux accords entre la France et le Venezuela - 04/12/2012

En visite officielle au Venezuela du 24 au 26 novembre 2012, Benoît Hamon a présidé l'instance de coopération bilatérale, qui ne s'était plus réunie depuis 2008, et a signé deux nouveaux accords intergouvernementaux.

 

 

 

 

Benoît Hamon, ministre délégué en charge de l'économie sociale et solidaire et de la consommation, en compagnie de Temir Porras, vice-ministre vénézuélien des relations extérieures.

 

Dans le cadre de la relance des relations entre la France et l'Amérique latine, le ministre délégué en charge de l’économie sociale et solidaire et de la consommation s'est rendu à Caracas du 24 au 26 novembre, à l'invitation du gouvernement vénézuélien.

Benoît Hamon y a présidé la commission de haut niveau. Cette instance de coopération bilatérale ne s'était pas réunie depuis 2008, mettant en suspens toute initiative de coopération.

Deux accords intergouvernementaux

Sa venue a permis d'aboutir à la conclusion de deux accords intergouvernementaux. Le premier est une convention d'extradition et relève de la coopération judiciaire. Le second porte sur l'énergie. Il ouvre de nouvelles perspectives d’investissements pour les entreprises françaises, en créant un groupe de travail spécifique de haut niveau, dédié à l’énergie.

Trois lettres d'intention ont également été signées. Elles concernent l’industrie et notamment le domaine automobile, le tourisme et la coopération universitaire

Un nouveau champ de coopération a aussi été ouvert avec la signature d’un accord de partenariat en matière d’économie sociale et solidaire.

Selon Benoît Hamon, grâce à la reprise du dialogue bilatéral et à la compétitivité de l'offre française en matière d’ingénierie dans les transports, l’automobile et l’énergie, la France est un des pays dont l’investissement va pouvoir progresser dans les années à venir.

A l’issue de son séjour, le ministre a invité son homologue Isis Ochoa à effectuer à son tour une visite officielle en France. Le rendez-vous aura lieu en 2013.

    Haut de page

    © Le portail de l'économie et des finances