Accueil du portailÉconomie sociale et solidaire › Mois de l'ESS : Martine Pinville au Maroc dans le cadre des Assises nationales de l'ESS

Mois de l'ESS : Martine Pinville au Maroc dans le cadre des Assises nationales de l'ESS - 26/11/2015

Martine Pinville s'est rendue, le 20 novembre, au Maroc pour participer aux séances inaugurales des Assises nationales de l’Economie Sociale et Solidaire organisées à Rabat, en présence du  Premier ministre marocain Abdelilah Benkirane. La secrétaire d'Etat s’est également entretenue avec son homologue Fatima Marouan, ministre de l’Artisanat et de l’Economie sociale concernant la mise en œuvre concrète de la coopération franco-marocaine dans le domaine de l’ESS.

Rencontre entre Fatima Marouan, ministre de l’Artisanat et de l’Economie sociale et solidaire marocaine et Martine Pinville, le 20 novembre 2015 ©Ambassade de France au Maroc 

 

L'ESS joue un rôle majeur en France et au Maroc

Lors de la rencontre avec  Fatima Marouan, ministre de l’Artisanat et de l’Economie sociale et solidaire, Martine Pinville a appelé à une traduction concrète de la déclaration d’intention sur la coopération dans le domaine de l’ESS signée en mars 2014 et proposé qu’elle vienne appuyer des projets de coopération régionale des acteurs de l’ESS (mutuelles, coopératives, associations, …). Des échanges d’experts entre les administrations françaises et marocaines pourraient permettre de dresser et d’identifier les pistes les plus prometteuses.

Cette rencontre a également permis à la secrétaire d’Etat de présenter le cadre législatif français de l’Economie sociale et solidaire, l’évolution et la structuration de cette économie qui se pose comme modèle pour un nombre croissant de pays.

Martine Pinville a visité un douar de la région pour rencontrer des femmes bénéficiaires de prêts solidaires de la Fondation Banque Populaire pour le micro-crédit, dont le projet de micro-financement a été appuyé par l’Agence française de développement (AFD). Elle s'est ensuite rendue à Casablanca pour un échange avec des membres de l’association Solidarité féminine.

Cette intervention s'est faite dans le cadre d’une tournée internationale : Martine Pinville se rendra à Lisbonne le 24 novembre pour la conférence économique franco portugaise sur l’ESS, puis au Luxembourg le 4 décembre pour un évènement qui réunira de nombreux ministres européens autour d’une déclaration commune en faveur de ce modèle économique.

Martine Pinville

« L'Economie sociale et solidaire ou ESS est porteuse de [...] promesses en matière de développement économique, d’emplois et d’innovations. Deux exemples :

  • en dix ans, l’emploi social et solidaire a progressé de 24% en France et  devrait dépasser dans les prochaines années 2,5 millions de salariés ;
  • au Maroc, le nombre de coopératives a été multiplié par 10, qui représentent aujourd’hui plus de 440 000 adhérents.

Combien de secteurs peuvent avancer de telles performances en ces temps de crise?  L’ESS a fait ses preuves et occupe aujourd’hui une place crédible dans la sphère économique.

Mais surtout l’Economie sociale et solidaire est porteuse de promesses d’épanouissement social, de croissance durable et d’un vivre-ensemble solidaire.

C’est ce qui fait toute sa particularité.»

Extrait du discours de Martine Pinville, à Rabat (Maroc) -20/11/2015 (330 Ko)

 

 

     

    Presse

    Communiqué | Martine Pinville à Rabat au Maroc dans le cadre des Assises nationales de l’Economie sociale et solidaire (ESS), le 20 novembre 2015 #moisESS (37 Ko)

    Discours de Martine Pinville lors des Assises nationales de l’ESS à Rabat (Maroc) - 20/11/ 2015 (330 Ko)

     

    Loi Economie sociale et solidaire

    La Loi Economie sociale et solidaire du 31 juillet 2014 vise un changement d'échelle de l'Economie sociale et solidaire dans tous ses aspects, afin de construire avec les entreprises de l'économie sociale et solidaire une stratégie de croissance plus robuste, plus riche en emplois, plus durable et plus juste socialement.

    >> www.economie-sociale-solidaire.gouv.fr

     

    En images

    ©Ambassade de France au Maroc 

     

     

    Partagez cet article !