• Facebook
  • Twitter
Suivez-nous sur les médias sociaux | Abonnez-vous aux lettres électroniques
Accueil du portailMA-COMPETITIVITE › Comment faut-il déclarer le CICE ?

Comment faut-il déclarer le CICE ?

Comment faut-il déclarer le CICE ?

• Comment faut-il le déclarer ?

Les éléments relatifs au CICE doivent être déclarés :

  • d’une part, auprès de l’organisme de recouvrement des cotisations de sécurité sociale dont relève l’employeur (URSSAF, caisse générale de sécurité sociale –CGSS- ou caisse MSA),
  • d’autre part, auprès de l’administration fiscale afin de déterminer le montant du crédit d’impôt.

• Quelles déclarations dois-je effectuer auprès de l’URSSAF ou de la CGSS ?

Les employeurs autres que ceux utilisant des titres simplifiés (Titre emploi service entreprise –TESE-, chèque emploi associatif –CEA-, …) doivent déclarer les rémunérations éligibles au CICE, au fur et à mesure du versement de celles-ci, dans les déclarations de cotisations effectuées par établissement : bordereaux récapitulatifs de cotisation (BRC) et, le cas échéant, tableau récapitulatif des cotisations (TR) ou, par voie dématérialisée, déclarations unifiées de cotisations sociales destinées aux URSSAF (DUCS URSSAF).

Les BRC ou DUCS URSSAF sont déposés mensuellement ou trimestriellement en fonction de la périodicité des déclarations de cotisations applicable à chaque établissement de l’entreprise.

Le tableau récapitulatif des cotisations, qui n’est transmis qu’en cas de divergence entre le montant total des rémunérations et cotisations dues pour l’année avec les déclarations de cotisations effectuées au cours de cette même année, est exigible au plus tard le 31 janvier de l’année civile suivante.

Les éléments à renseigner dans ces déclarations de cotisations au titre du CICE sont le montant cumulé des rémunérations n’excédant pas 2,5 SMIC versées depuis le 1er janvier de l'année et l’effectif salarié cumulé correspondant.

La déclaration des rémunérations éligibles au CICE dans les déclarations de cotisations constitue une condition d’éligibilité au dispositif.

Par ailleurs, les éléments relatifs au CICE sont reportés dans les déclarations annuelles des données sociales (DADS) exigibles à la même date et déposées sur les sites www.net-entreprises.fr, www.e-ventail.fr ou adressées au centre de transfert des données sociales compétent.

• Quelles sont les données à déclarer à la MSA par les entreprises relevant du régime général ?

3 possibilités en fonction de la situation de l’entreprise :

  • les employeurs souscrivant une déclaration trimestrielle de salaires (DTS) doivent déclarer dans cette déclaration le montant cumulé des rémunérations n’excédant pas 2,5 SMIC versées depuis le 1er janvier de l'année et l’effectif salarié correspondant à la masse salariale déclarée ;
  • les employeurs utilisant le titre emploi-service agricole (TESA) n’ont aucune démarche à effectuer, la MSA adressant déjà l’ensemble des informations nécessaires à l’administration fiscale ;
  • les employeurs souscrivant la déclaration de données sociales par voie électronique (DADS) se verront ultérieurement communiquer toutes les précisions utiles.

• N’y a-t-il pas un risque que l’assiette du CICE portée sur les déclarations sociales soit soumise à tort à cotisations sociales ?

Non, dans la mesure où une ligne spécifique a été créée pour déclarer l’assiette éligible au CICE et l’effectif correspondant dans les déclarations de cotisations, à laquelle est associée un taux de cotisations de 0 %.

• Quand seront disponibles les formulaires mentionnés dans l’instruction fiscale ?

Les formulaires mentionnés dans l’instruction fiscale, à savoir : la déclaration spéciale n° 2079-CICE-SD, le formulaire n°2069-RCI-SD, les certificats n° 2574-SD et 2577-SD et le formulaire n° 2573-SD,  sont d’ores et déjà publiés sur le site www.impots.gouv.fr. Ils peuvent être consultés à partir de la rubrique « Recherche de formulaires ».

• Quand faut-il déposer sa déclaration de crédit d’impôt (n° 2079-CICE-SD ou 2069-RCI) ?

Le CICE se déclare selon les modalités applicables à l’ensemble des créances professionnelles.

Pour les entreprises à l’impôt sur le revenu :

  • dépôt de la déclaration de CICE avec la liasse fiscale (au plus tard le 2ème jour ouvré suivant le 1er mai) ;
  • report du montant du CICE sur la déclaration de revenus n° 2042 C-PRO (entre fin mai et fin juin).

Pour les entreprises à l’impôt sur les sociétés : dépôt de la déclaration de CICE avec le relevé de solde n° 2572 (au plus tard le 15 du 4e mois qui suit la clôture de l’exercice ou le 15 mai pour les entreprises clôturant leur exercice fiscal au 31 décembre).

Pour les rémunérations versées au cours de l'année civile 2014, les entreprises pourront déclarer leur crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi sur le nouveau formulaire n° 2069-RCI en annexe à la liasse fiscale. Le dépôt du formulaire n° 2069-RCI vaudra alors dépôt du formulaire n°2079-CICE-SD. Les entreprises qui utiliseront cette possibilité seront ainsi dispensées du dépôt de la déclaration spéciale n°2079-CICE-SD. Le formulaire n° 2069-RCI peut-être télétransmis via la procédure TDFC ou à partir de l'espace abonné (à compter d'avril 2015) et est disponible sur le site impots.gouv.fr à la rubrique "recherche de formulaires".

• Quand doit être déclaré le CICE portant sur les rémunérations versées en 2014 lorsqu’une entreprise ne clôture pas son exercice comptable au 31 décembre ?

Le CICE est calculé sur les rémunérations versées au cours d’une année civile et ne peut être utilisé au titre d’un exercice clos avant la fin de la période de référence du crédit.

Ainsi, les entreprises dont l'exercice ne coïncide pas avec l'année civile imputent le CICE et ne peuvent en demander la restitution, le cas échéant, que sur l'impôt dû au titre de l'exercice clos l'année qui suit celle au cours de laquelle les rémunérations ont été versées.

Exemple pour une entreprise (IR ou IS) dont les exercices sont clos au 30 septembre : le CICE au titre des rémunérations versées en 2014 ne pourra être utilisé qu’à compter de la liquidation de l’exercice clos le 30 septembre 2015 (crédit mentionné sur le relevé de solde déposé en janvier 2016 ou report sur la déclaration n° 2042 C-PRO qui sera déposée en mai/juin 2016).

Concrètement, pour une entreprise à l’impôt sur les sociétés, le CICE portant sur les rémunérations versées en 2014 sera à déclarer au plus tard le :
- 15 mai 2015 au titre d’un exercice clos le 31 décembre 2014 ;
- 15 mai 2015 au titre d’un exercice clos le 31 janvier 2015 ;
- 15 juin 2015 au titre d’un exercice clos le 28 février 2015 ;
- 15 juillet 2015 au titre d’un exercice clos le 31 mars 2015 ;
- 15 août 2015 au titre d’un exercice clos le 30 avril 2015 ;
- 15 septembre 2015 au titre d’un exercice clos le 31 mai 2015 ;
- 15 octobre 2015 au titre d’un exercice clos le 30 juin 2015 ;
- 15 novembre 2015 au titre d’un exercice clos le 31 juillet 2015 ;
- 15 décembre 2015 au titre d’un exercice clos le 31 août 2015 ;
- 15 janvier 2016 au titre d’un exercice clos le 30 septembre 2015 ;
- 15 février 2016 au titre d’un exercice clos le 31 octobre 2015 ;
- 15 mars 2016 au titre d’un exercice clos le 30 novembre 2015.

Posez une questionUn formulaire permet à ceux qui ne trouveraient pas la réponse attendue d’interroger le service concerné qui s’engage à les contacter sous 5 jours ouvrés.

Retour au sommaire de la FAQ

    Modifié le 10/02/2015

    © Le portail de l'économie et des finances