Suivez-nous sur les médias sociaux | Abonnez-vous aux lettres électroniques
Accueil du portailArchives › La France toujours attractive pour les investisseurs étrangers en 2012
Archives

La France toujours attractive pour les investisseurs étrangers en 2012 - 11/03/2013

Le nombre de nouvelles décisions d'investissements créateurs d'emplois en France est resté stable en 2012, selon le recensement réalisé par l'Agence française pour les Investissements internationaux (AFII).

 

 

 

 

 

En 2012, l'AFII a recensé 693 nouvelles décisions d'investissements créateurs d'emplois en France. ©AFII

 

L'Agence française pour les Investissements Internationaux (AFII) est une agence nationale dédiée à la promotion, la prospection et l'accueil des investissements internationaux en France. Elle dispose de bureaux à l'étranger et travaille, sur le plan territorial, en partenariat avec les agences de développement économique.

 

La France est restée attractive pour les investisseurs étrangers l'année dernière, avec 693 nouvelles décisions d'investissements créateurs d'emplois. Un résultat comparable à celui enregistré en 2011(698), et qui s'inscrit comme l'un des trois meilleurs depuis quinze ans.

L'année 2012 a été la meilleure depuis cinq ans pour le nombre de décisions d'investissement en provenance de plusieurs pays, comme les Etats-Unis, l'Italie ou encore les Pays-Bas et la Russie.

Un tiers des exportations françaises

Avec 156 projets d'investissements, soit une hausse de 5% comparé à 2011, les Etats-Unis se maintiennent au premier rang des investisseurs étrangers en France. Ils représentent 22% des investissements devant l'Allemagne, qui en totalise 16%.

Aujourd'hui, les entreprises étrangères en France emploient le quart de l'effectif salarié du secteur industriel. Elles assurent près d'un tiers des exportation françaises.

Pierre Moscovici

« La destination France continue d'attirer les investisseurs étrangers et nous voulons aller encore plus loin. Le gouvernement s'est fixé pour objectif d'atteindre, chaque année, 1 000 décisions d'investissements d'ici à 2017, et l'accueil de 300 entreprises non encore implantées sur le territoire. La France doit rester une destination de premier ordre pour les investissements directs étrangers. »

Lire aussi

Bilan 2011 des investissements étrangers en France - 29/03/2012

 

 

    Haut de page

    © Le portail de l'économie et des finances