• Facebook
  • Twitter
Suivez-nous sur les médias sociaux | Abonnez-vous aux lettres électroniques
Accueil du portailArchives › Rapport d'étape des prix et marges dans la distribution des carburants
Archives

Rapport d'étape des prix et marges dans la distribution des carburants - 28/08/2012

L’Inspection générale des finances (IGF) et le Conseil général de l’économie, de l’industrie, de l’énergie, et des technologies (CGEIET) se sont vu confier début août une mission sur les prix et marges des carburants dans la distribution. Le rapport d’étape a été remis au ministre de l’économie et des finances le 24 août.

 

 

 

 

 

 

 

Objectifs 

  • Analyse du prix des carburants et comparaisons internationales ;
  • Analyse des marges brutes de transport-distribution et de la répercussion des fluctuations du prix des produits ;
  • Analyse du niveau de concurrence dans la distribution de carburants ;
  • Analyse de la qualité de l’information sur les prix des carburants.

Premières conclusions

  • Malgré une hausse récente très forte, les prix des carburants, HT et TTC, en France restent notablement inférieurs aux moyennes européennes (Europe des 27 et Zone euro) ;
  • De manière générale, la forte intensité concurrentielle existant dans ce secteur, où les grandes et moyennes surfaces ont désormais une part prépondérante (62% des volumes écoulés), pèse favorablement sur les prix. Il existe, cependant, des zones de chalandise qui font exception ;
  • A ce stade, les deux marges brutes examinées ne présentent pas une évolution anormale :

- Marge brute de raffinage : après plusieurs années à des niveaux excessivement bas, les restructurations opérées en Europe et en France permettent un retour à des niveaux profitables ;

- Marge brute de transport-distribution : elle a fortement augmenté au cours des dernières années : de plus de 3 c€/l pour le gazole et de 5 c€/l pour le SP 95. Toutefois, plusieurs réglementations applicables aux carburants ont été renforcées sur cette période et semblent expliquer l’essentiel de la hausse. Du reste, la marge nette dans la distribution de carburants semble rester à un niveau relativement faible : autour de 1c€/l.

  • Disposant d’outils efficaces, désormais relayés par le secteur privé, les consommateurs ont accès à une information de qualité sur les prix des carburants.

Le rapport final sera remis le 26 octobre 2012 et comportera notamment sur

  • une analyse de la marge nette de distribution ;
  • une analyse des marges de raffinage et de trading ;
  • des propositions visant à renforcer l’intensité concurrentielle ;
  • des propositions d’amélioration de l’information des consommateurs.
 

Haut de page

© Le portail de l'économie et des finances