Suivez-nous sur les médias sociaux | Abonnez-vous aux lettres électroniques
Accueil du portailDGCCRFPublications Vie pratique Fiches pratiques › Établissement pour personnes âgées
Logo DGCCRF

 

Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes

Une direction du ministère de l’Économie, du Redressement productif et du Numérique

Établissement pour personnes âgées - 23/04/2013

Un établissement pour personnes âgées est une structure ayant pour mission d'accueillir et d'héberger des personnes âgées autonomes ou dépendantes.

Pour toute nouvelle admission, l'établissement doit fournir un ensemble d'informations à la personne âgée ou à son représentant légal et proposer obligatoirement un contrat de séjour.

 

Il existe plusieurs types d'établissements pour personnes âgées:
- la maison de retraite;
- le foyer-logement;
- l'établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes.

On distingue par ailleurs, les établissements suivant qu'ils sont ou non habilités à recevoir des bénéficiaires de l'aide sociale.

Les principaux droits des résidents sont définis par le code de l'action sociale et des familles.

  • L'information du consommateur

L'établissement a un devoir d'information vis à vis de ses résidents et doit fournir à tout nouveau résident un livret d'accueil auquel sont annexés une charte des droits et libertés de la personne accueillie et le règlement de fonctionnement de l'établissement.

L'établissement doit afficher :

- les prix : prix de l'hébergement, tarifs dépendance (3 tarifs dépendance fixés par le Conseil général), prestations les plus courantes (blanchissage, repas). Les prix doivent être affichés de façon lisible et visible dans les lieux d'accueil. Ils sont mentionnés toutes taxes comprises;

- le règlement de fonctionnement (R.311-34 du code de l'action sociale et des familles).

  • Le contrat de séjour

Un contrat écrit est obligatoire, signé par le résident ou par son représentant légal. Il indique notamment :
- la description des conditions de séjour;
- les conditions de facturation en cas d'absence ou d'hospitalisation.

Il comporte en annexe un document décrivant l'ensemble des prestations offertes et leurs prix.
Certaines clauses limitent abusivement les droits des résidents. Pour en savoir plus, consulter le site de la Commission des clauses abusives : recommandation n° 85-03 et 08-02 concernant les contrats proposés par les établissements hébergeant des personnes âgées.

  • Les prix

Dans les établissements habilités à recevoir les bénéficiaires de l'aide sociale, les prix sont fixés par le Conseil général. Dans les établissements non habilités les prix sont libres à l'entrée, leur évolution est encadrée chaque année par un arrêté du Ministre de l'Economie, des Finances et de l'Industrie.

  • Le Conseil de la vie sociale

Dans tous les établissements existe un Conseil de la vie sociale dont le but est d'associer les personnes hébergées au fonctionnement de l'établissement.

  • Les aides financières

Le résident peut bénéficier d'aides financières pour payer le prix de son séjour.
Il existe plusieurs types d'aides :
- les aides au logement de la caisse d'allocations familiales;
- l'aide sociale à l'hébergement;
- l'allocation personnalisée d'autonomie (APA).

Les éléments ci-dessus sont donnés à titre d'information. Ils ne sont pas forcément exhaustifs et ne sauraient se substituer à la réglementation applicable.

 

Pour tout renseignement complémentaire, reportez-vous aux textes applicables ou rapprochez-vous d'une direction départementale de la protection des populations (DDPP) ou direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP).

 

    © Le portail de l'économie et des finances