Suivez-nous sur les médias sociaux | Abonnez-vous aux lettres électroniques
Accueil du portailDGCCRFPublications Vie pratique Fiches pratiques › Dépannage sur autoroutes et routes express
Logo DGCCRF

 

Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes

Une direction du ministère de l’Économie, du Redressement productif et du Numérique

Dépannage sur autoroutes et routes express - 28/10/2013

Dépannage sur autoroutes et routes express

 

 

 

Tomber en panne sur l'autoroute crée une situation d'urgence et de danger. La sécurité publique est en jeu. C'est pourquoi les opérations de dépannage, de remorquage et d'évacuation des véhicules sur autoroute sont strictement encadrées : elles sont assurées par des entreprises soumises à agrément et les tarifs sont règlementés.

 

 

L'agrément du dépanneur

En cas de panne sur autoroute, il est impossible de faire appel au garagiste de son choix. Les pouvoirs publics agréent pour chaque tronçon d'autoroute des professionnels, qui seuls ont le droit de dépanner les automobilistes. L'agrément est délivré pour 1 an et réexaminé chaque année.

L'automobiliste appelle le dépanneur en utilisant la borne SOS, appareil implanté tous les 2 kilomètres.

Le dépanneur doit être en mesure d'intervenir dans la demi-heure qui suit l'appel. Le dépannage sur place ne doit pas dépasser 30 minutes. Au-delà, le véhicule est remorqué. Il doit être évacué soit :

- vers l'aire de stationnement la plus proche pour permettre la réparation ;
- vers l'atelier du dépanneur ;
- vers tout autre lieu à la demande de l'automobiliste.

Les tarifs

Les tarifs ne sont pas libres : ils sont fixés chaque année par arrêté du ministre chargé de l'économie. Ils sont revus pour tenir compte de l'évolution des coûts des carburants, de la main-d'œuvre, des assurances et des véhicules.

On distingue 4 types d'interventions (cf. tableau ci-dessous).

Intervention

Prestations

Prix forfaitaires

Dépannage sur place

Déplacement (aller et retour) du véhicule d'intervention et réparation d'une durée de 30 minutes

121,18 € TTC pour un véhicule dont le PTAC (1) est inférieur à 3,5 tonnes

Dépannage sur une aire de repos après remorquage du véhicule

Déplacement (aller et retour) du véhicule d'intervention, temps passé sur le lieu d'immobilisation, remorquage du véhicule immobilisé vers une aire de repos, réparation d'une durée de 30 minutes sur cette aire de repos

121,18 € TTC pour un véhicule dont le PTAC est< 1,8 tonne

149,85 € TTC pour les véhicules dont le PTAC est supérieur à 1,8 et inférieur à 3,5 tonnes

Remorquage du véhicule jusqu'à l'atelier du dépanneur

Déplacement (aller et retour) du véhicule d'intervention, temps passé sur le lieu d'immobilisation, remorquage du véhicule immobilisé jusqu'au garage du dépanneur

121,18 € TTCpour un véhicule dont le PTAC est
< 1,8 tonne

149,85  € TTC pour les véhicules dont le PTAC est supérieur à 1,8 et inférieur à 3,5 tonnes

Remorquage du véhicule vers un lieu choisi par l'automobiliste

Déplacement (aller et retour) du véhicule d'intervention, temps passé sur le lieu d'immobilisation du véhicule, remorquage vers un lieu choisi par l'automobiliste dans la limite de 5 kms après la sortie de l'autoroute.

121,18 € TTC pour un véhicule dont le PTAC est
< 1,8 tonne

149,85  € TTC pour les véhicules dont le PTAC est supérieur à 1,8 et inférieur à 3,5 tonnes

1  PTAC : poids total autorisé en charge

Certaines prestations n'entrent pas dans le cadre du forfait. Elles sont soumises à facturation supplémentaire :

- la fourniture éventuelle de pièces ;
- le temps de main d'œuvre supplémentaire à la demi-heure incluse dans le forfait ;
- le remorquage au-delà des 5 km après la sortie d'autoroute la plus proche du lieu de la panne.

Pour ces prestations, les tarifs sont libres. Le dépanneur agréé est tenu d'afficher les tarifs de dépannage (forfaits, suppléments) de manière visible et lisible dans son véhicule d'intervention. Il doit également fournir au consommateur une facture détaillant les prestations fournies.

Le prix forfaitaire est majoré de 50% les samedis, dimanches et jours fériées et entre 18 h et 8 h.

Le garagiste ne doit pas réclamer plus : sinon il faut saisir la  direction départementale (de la cohésion sociale et) de la protection des populations (DD(CS)PP) du lieu d’implantation du garagiste ayant effectué le remorquage.

Les éléments ci-dessus sont donnés à titre d'information. Ils ne sont pas forcément exhaustifs et ne sauraient se substituer à la réglementation applicable.

 

Pour tout renseignement complémentaire, reportez-vous aux textes applicables ou rapprochez-vous d'une direction départementale de la protection des populations (DDPP) ou direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP).

 

Télécharger la fiche pratique

 

Textes applicables

 

Liens pratiques

 

© Le portail de l'économie et des finances