Accueil du portailEurope et international › Deuxième conférence numérique franco-allemande : renforcer la coopération européenne

Deuxième conférence numérique franco-allemande : renforcer la coopération européenne - 14/12/2016

La 2e conférence numérique franco-allemande s’est tenue à Berlin le 13 décembre 2016, à l’initiative de la chancelière Angela Merkel et du président de la République François Hollande. Michel Sapin, ministre de l’Économie et des Finances, Axelle Lemaire, secrétaire d’État chargée du Numérique et de l’Innovation, et Sigmar Gabriel, ministre de l’Économie et de l'Énergie, ont jeté les bases du renforcement de la coopération franco-allemande dans le domaine du numérique.

 

De gauche à droite : Sigmar Gabriel, François Hollande, Angela Merkel, Michel Sapin et Axelle Lemaire, le 13 décembre, à Berlin

 

Les axes de la coopération franco-allemande dans le domaine du numérique

Dans leur déclaration commune (voir ci-contre), les ministres ont précisé les trois axes majeurs de la coopération franco-allemande, à l'issue de la conférence numérique franco-allemande du 13 décembre :

La transformation numérique de l'économie

Pour les ministres, la transformation numérique de l'économie passe par des initiatives comme « Alliance Industrie du Futur » et « Plateforme Industrie 4.0 », l'élaboration d'une architecture européenne de référence commune pour les normes, la numérisation de l'économie et les processus industriels et le renforcement des compétences numériques.

Start-up et écosystèmes numériques

Dans ce domaine, les ministres insistent sur les nouvelles voies de coopération dans le mode de financement des écosystèmes numériques et des start-up, l’ouverture du programme d'échange « Erasmus pour les jeunes entrepreneurs », aux start-up et un meilleur financement du marché du capital-risque.

Innovations technologiques

Afin de stimuler les innovations technologiques, les ministres souhaitent renforcer les partenariats innovants entre les entreprises et les instituts de recherche organisés en clusters, la coopération dans les secteurs de la nanoélectronique et le calcul haute performance (HPC), développer un « projet important d'intérêt européen commun »  dans la microélectronique, promouvoir les technologies du Cloud dans les PME et développer la facturation électronique.

 

Michel Sapin

« C’est au niveau européen qu’il faut agir pour saisir la chance formidable que représente la révolution numérique. Et c’est bien entendu aussi ensemble, la France et l’Allemagne, que nous devons y contribuer. Notre action doit ainsi selon moi s’articuler autour de trois axes : le développement d’une véritable industrie européenne du numérique, l’accélération et l’accompagnement de la transformation numérique de l’industrie européenne et l’assurance que cette évolution profite à l’ensemble de notre économie. »

Extrait du discours d'ouverture

 

Lire aussi

Conférence numérique franco-allemande, pour accélérer la transformation numérique de l'économie - 27/10/2015

 

    Partagez cet article !
    Partagez cet article !