Accueil du portailCGEGestion du corps des mines › Gestion du corps des mines
Logo : Conseil général de l'économie, de l'industrie, de l'énergie et des technologies

 

Conseil général de l’économie (CGE)

Gestion du corps des mines

Créé par le décret n° 2009-64 du 16 janvier 2009 modifié, le service du CGE (SCGE) est chargé, sous l'autorité du Vice-président, de mettre en œuvre des dispositions statutaires relatives aux ingénieurs du corps des mines.

Au-delà de la gestion administrative, le SCGE, présent dès le recrutement des jeunes ingénieurs-élèves, assure une gestion personnalisée des carrières qui permet au corps des mines de répondre au mieux aux besoins de la nation.

Il est dirigé par :

  • Marie-Solange Tissier, chef de service;
  • Arthur Schmitt, adjoint au chef de service;
  • Matthieu Mangion , adjoint au chef de service

 

Le corps des mines

Le corps des mines est un corps supérieur à caractère technique. Il est un corps interministériel et relève du ministre chargé de l’Economie. Il est issu de la fusion des corps des ingénieurs des mines, des ingénieurs des télécommunications en 2009 et des contrôleurs des assurances en 2012.

Le corps des mines est régi par le décret du 16 janvier 2009 modifié portant statut particulier des ingénieurs des mines

Les ingénieurs des mines exercent des responsabilités dans l'État et les entreprises. Au sein des services de l'État (administrations centrales et services déconcentrés des ministères, autorités administratives indépendantes...), ils élaborent et mettent en œuvre des politiques publiques, les réglementations nationales et internationales. En disponibilité ou radiés des cadres, ils sont des acteurs du monde de l’entreprise. Enfin, ils participent à la recherche fondamentale et appliquée au sein d'organismes publics et privés.

Conformément au décret de 2009, les ingénieurs des mines participent à la conception, à la mise en œuvre et à l'évaluation des politiques publiques, notamment dans les domaines relatifs :

  • à l'industrie et à l'économie ;
  • aux technologies de l'information et de la communication, à leur utilisation et aux services qui leur sont associés ;
  • à l'énergie et aux matières premières, à la protection de l'environnement, à la sécurité industrielle et à la santé publique ;
  • à la recherche, à l'innovation et aux technologies nouvelles ;
  • à l'aménagement du territoire et aux transports ;
  • à la normalisation et à la métrologie ;
  • aux banques, aux assurances et aux services financiers.

 

Dans ce cadre, les ingénieurs des mines ont vocation à exercer des fonctions de direction, d'encadrement et de coordination des services, de contrôle, de régulation, d'inspection, d'étude, d'expertise et de recherche ou d'enseignement, y compris dans les organismes internationaux.

Ils assurent toute autre mission de nature scientifique, technique, administrative, économique ou sociale qui peut leur être confiée par tout ministre.

Le corps des mines trouve également en son sein des scientifiques : les carrières de recherche font d’ailleurs partie intégrante de la vocation du corps.

Gestion

Le corps des mines compte environ 1300 membres (hors ingénieurs retraités ou radiés des cadres).Le SCGE assure l’intégralité de la gestion administrative de ce corps : recrutements, titularisations, promotions, mutations, instruction des demandes de disponibilité, retraites… En 2014, 445 arrêtés individuels ont été signés.

Dans le cadre du suivi des carrières, 337 ingénieurs ont bénéficié d’un entretien personnalisé en 2014.

Recrutement

Le recrutement des ingénieurs des mines se fait, d’une part, à la sortie de l’Ecole polytechnique, des trois Ecoles normales supérieures (ENS), de Télécom ParisTech et de Mines ParisTech et, d’autre part, par concours externe parmi les docteurs, par concours interne pour les fonctionnaires et les agents publics et par examen professionnel pour les ingénieurs de l’industrie et des mines.

L’attrait et le rayonnement du corps des mines auprès des candidats restent élevés comme en attestent les rangs de sortie de l’Ecole polytechnique. En 2015, les 13 polytechniciens qui ont choisi le corps des mines faisaient partie des premiers du classement.

Recrutements au corps des mines en 2016 (postes ouverts)

  • 12 polytechniciens,
  • 2 élèves des Ecoles normales supérieures,
  • 2 élèves de Mines ParisTech et Télécom ParisTech,
  • 2 ingénieurs de l’industrie et des mines recrutés par la voie de l’examen professionnel,
  • un agent public recruté par la voie du concours interne
  • 1 docteur issu du concours externe

 

Textes généraux : concours et examen professionnels

La formation du corps est ensuite dispensée par Mines ParisTech et Telecom ParisTech en lien étroit avec le SCGE.

 


 

 

Election du 4 décembre 2014 à la CAP du corps des mines :

 

Arrêté du 16 décembre 2014 portant désignation des membres de la CAP

 

Exercice d'évaluation, compte rendu d'entretien professionnel : documentation, document

 

 


Documentation :

Note sur la mise en disponibilité (CAP du 18 juin 2010)

    Partagez cet article !