Accueil du portailCAEFArchivesMinistres et secrétaires d'Etat › Les archives des ministres depuis 1870
Centre des archives économiques et financières

Les archives des ministres depuis 1870

Cette rubrique reprend, sous une autre forme, le produit documentaire Les Ministres des Finances de 1870 à nos jours, élaboré par le Service des archives économiques et financières en 1992, et mis en ligne de 2005 à 2011.

Rattachée désormais à la présentation des fonds d'archives, elle a été enrichie avec les références des collections  conservées par le CAEF (archives, écrits des ministres, biographies), ainsi que l'indication des sources complémentaires importantes.

Les notices des ministres sont accessibles uniquement à travers la table chronologique qui correspond à chaque régime politique.
 

Quelques précisions sur les intitulés des portefeuilles financiers depuis deux siècles 

Jusqu'en 1925, seul existe le ministre des finances. La maîtrise du budget et le contrôle financier des dépenses des ministères prennent, avec la Première Guerre mondiale, une importance telle qu’une direction spécifique, la direction du budget, est créée en octobre 1919 par scission de la direction générale de la comptabilité publique. En 1925 apparaît pour la première fois, pendant un mois, un ministre du budget. À partir de la crise de 1929, le portefeuille du budget s’individualise de plus en plus souvent et longtemps : 1930-1934, 1938, 1950-1953, 1978-1997 et depuis 2002. 

En 1936, le ministère des finances se voit rattacher certaines directions du ministère du commerce et de l’industrie, relatives à l’économie et au commerce extérieur. L’économie (d’abord nationale) ou les affaires économiques s’ajoutent souvent au terme de « finances » dans la désignation du ministre, voire même disposent d’un ministre spécifique (comme le budget), notamment en 1936 et en 1946-1947. Sous la IVe République, l’appellation hésite entre « ministre de l’économie nationale et des finances », « ministre des finances et des affaires économiques » ou « ministre des affaires économiques et financières ». En 1966, elle se stabilise pour trente ans sous le titre de « ministre de l’économie et des finances ». 

La fusion des ministères de l’économie et des finances et de l’industrie en mai 1997 est l’aboutissement de la part croissante prise depuis 1945 par le ministère des finances dans la politique industrielle : nationalisations de 1945-1946 dans les secteurs du gaz, de l’électricité et des charbonnages, gros investissements de modernisation de 1954 à 1973, aides à la restructuration industrielle depuis 1974, nationalisations en 1982 et privatisations en 1986. Jusqu’en mai 2007, le ministère est géré par le « ministre de l’économie, des finances et de l’industrie ». Parallèlement, le ministère des lèement, ppetites et moyennes entreprises apparaît de 2002 à 2007.

En effet, l’application de la loi organique relative aux lois de finances (LOLF) votée en 2001 donne au ministère un rôle pilote dans la réforme budgétaire et par conséquent l’assise nécessaire pour que lui soit confiées la modernisation et la réforme de l’État en 2005, la gestion de la fonction publique et de l’emploi en 2007. Le ministère du budget change trois fois d’appellations en cinq ans : « ministère du budget et de la réforme budgétaire » en 2002, « ministère du budget et de la réforme de l’État » en 2005 et « ministère du budget, des comptes publics et de la fonction publique » en 2007. Quant au ministère des finances, il est rebaptisé en 2007 « ministère de l’économie, des finances et de l’emploi », et absorbe le tourisme.
 

Autres archives ministérielles détenues par le CAEF

Edith Cresson (ministre du Commerce extérieur et Tourisme)

Christiane Scrivener (Secrétaire d'Etat à la Consommation)

Jean Taittinger (Secrétaire d'Etat aux Finances, puis au Budget)

 

    Partagez cet article !