Suivez-nous sur les médias sociaux | Abonnez-vous aux lettres électroniques
Accueil du portailAGENCE-PARTICIPATIONS-ETATLes participations publiques › Les participations publiques

 

AGENCE DES PARTICIPATIONS DE L'ÉTAT

Incarner l'État actionnaire

Les participations publiques

Produit d’une stratification historique, le portefeuille détenu, directement ou non, par l’État est aujourd’hui à la fois étendu et très divers, tant au regard des secteurs d’activité concernés que du poids de l’État au sein des entreprises ou des formes juridiques existantes.

Pourcentage du chiffre d'affaires par secteur d'activité (périmètre de combinaison hors entités en fin d'activité et défaisance) - Avec 71 entreprises relevant de son périmètre, l’APE est présente dans des secteurs aussi différents que l’aéronautique, la défense, l’énergie, les transports, les services (notamment bancaires) ou l’audiovisuel. L’État actionnaire est également en charge de plusieurs défaisances ou entités en extinction.  En termes de valorisation, le portefeuille de l’État actionnaire est marqué par la prédominance du secteur de l’énergie, qui représente 71 % de la capitalisation boursière. ÉNERGIE : CA  179109 M€, soit 39% du CA total pour 3 entreprises ; AERONAUTIQUE DEFENSE : CA 88356 M€, soit 19% du CA total pour 10 entreprises ; SERVICES : 66651 M€, soit 15% du CA pour 3 entreprises ; TRANSPORTS : 64387 M€, soit 14%du CA total pour 3 entreprises ; AUTRES INDUSTRIES : 42053 M€, soit 9% du CA total pour 3 entreprises ; INFRASTRUCTURES DE TRANSPORT : 9940 M€, soit 2% du CA total pour 24 entreprises ; MEDIAS : 4253 M€, soit 1% du CA total pour 4 entreprises ; BPI (FSI) : 556 M€, soit 0% du CA total pour 1 entreprise ; IMMOBILIER – AUTRES : 107 M€, soit 0% du CA total pour 3 entreprises.
 
Avec 72 entreprises relevant de son périmètre, l'APE est présente dans des secteurs aussi différents que l'aéronautique, la défense, l'énergie, les transports, les services (notamment bancaires) ou l'audiovisuel. L'État actionnaire est également en charge de plusieurs défaisances ou entités en extinction. En termes de valorisation, le portefeuille de l’État actionnaire est marqué par la prédominance du secteur de l’énergie, qui représente 71 % de la capitalisation boursière. 
Capitalisation boursière au 1er septembre 2013 des entreprises cotées - Parmi les douze entreprises cotées, les niveaux de détentions sont extrêmement variables, comme la liberté laissée, ou non, de les faire varier : le législateur a fixé un seuil de détention publique de 50 % pour ADP et de 100 % pour RTE. De même, la loi prévoit un seuil minimum de 70 % pour EDF et d’un tiers pour GDF Suez. GDF Suez : 14 647 M€ - Par État : 36,7 %,  EDF: 33 574 M€  - Part État : 84,5 %, Areva; 670 M€ - Part État : 14,3 %,  Dexia :  4 M€ - Part État (côtés) : 5,7 %, CNP: 106 M€ - Part État : 1,1%, Air France - KLM : 275 M€ - Part État : 15,9%, ADP : 3 610 M€ - Part État : 50,6%, EADS : 4 217 M€ - Part État : 12 %,Thales : 2 073 M€ - Part État : 27,1 %, Safran : 4 829 M€ - Part État : 27,1 %, Renault : 2 401 M€ - Part État : 15 %, Orange : 2 761 M€ - Part État : 13,4 %.

 

 
Parmi les douze entreprises cotées, les niveaux de détentions sont extrêmement variables, comme la liberté laissée, ou non, de les faire varier : le législateur a fixé un seuil de détention publique de 50 % pour ADP et de 100 % pour RTE. De même, la loi prévoit un seuil minimum de 70 % pour EDF et d’un tiers pour GDF Suez.
Répartition des entreprises en fonction de leur statut juridique - Si les SA sont très largement majoritaires au sein du portefeuille de l’État actionnaire (près de 70 %), d’autres formes de statuts juridiques existent, avec 6 Établissements public à caractère industriel et commercial (RATP, RFF, Monnaie de Paris, etc.), 3 EP à caractère administratif (Caisse nationale des autoroutes, EPFR, EPRD), 12 EP (principalement des ports) et deux SA d’économie mixte (Semmaris et La Française des Jeux). Sociétés anonymes : 48 ; EP à caractère industriel et commercial : 6 ; EP à caractère administratif : 3 ; EP : 12 ; SA d'économie mixte : 2.
Si les sociétés anonymes  sont très largement majoritaires au sein du portefeuille de l’État actionnaire (près de 70 %), d’autres formes de statuts juridiques existent, avec six établissements publics à caractère industriel et commercial (RATP, RFF, Monnaie de Paris, etc.), trois établissements publics à caractère administratif (Caisse nationale des autoroutes, EPFR, EPRD), douze établissements publics (principalement des ports) et deux sociétés anonymes d’économie mixte (Semmaris et La Française des Jeux.
 
 
     

 

 

 

© Le portail de l'économie et des finances